Le bénévole et la carotte

C’est aussi simple qu’un petit clic, un opérateur téléphonique a eu l’idée de proposer de venir assister à un grand raout au Zenith avec des « stars » David Guetta, Razorlight, Busta Rhymes, Sefyu en échange d’une action de bénévolat.

Le slogan placardé dans le métro est « tu donnes, tu reçois ». Ils ont un bon marketing puisque le samedi après-midi, des jeunes rabattent de potentiels bénévoles. Et pour ça, l’opérateur a mis les moyens, quatre breakdancers dynamiques et tout sourire font leur show place Saint-Michel sur un tapis affublé du logo de la marque, un belle sono et la ronde se fait autour d’eux. Là, intervient l’étudiant qui vient vous demander si vous connaissez l’opération et si vous seriez intéressé de participer à un projet de bénévolat.

Me voilà donc embarquée pour une mission durant laquelle « ensemble, et en musique, nous allons ramasser les feuilles des allées pour éviter la propagation de la maladie de la mineuse qui tue les marronniers du Bois de Boulogne. A l’aide de ramasse papier, de râteaux et de sacs poubelles, nous allons également débarrasser le bois de tous les détritus qui l’encombrent »…

Il est dommage de devoir faire une opération de cette envergure pour incliner les gens à faire du bénévolat…L’opérateur répète qu’il s’agit d’un concert évènement (en réalité des artistes en perte de popularité…) et que seuls les bénévoles auront la chance d’y assister. Happy Few…

Moi, ce qui m’a motivé c’est l’idée de faire une bonne action en groupe avec des gens de mon âge (rare le bénévolat chez les 25-40 ans) et aussi, je dois l’avouer le fait que je n’ai pas à faire la démarche. J’ai donné mon numéro de téléphone et quelques jours plus tard, j’ai reçu un coup de fil et on m’a proposé des dates.

Ce pourrait être une idée de création d’une plateforme de bénévolat qui sollicite les personnes ayant accepté d’être contactée. On se dit que le bénévolat nécessite une régularité donc on ne s’implique pas dans une association, or la mission ponctuelle est facilement envisageable pour tout à chacun.

Le vrai bénévolat que je projette et là il s’agit d’un gros engagement, c’est de faire partie de l’équipe de Radio Trousseau, une radio diffusée dans les services de pédiatrie de l’hôpital Trousseau à Paris.
Chaque tranche horaire apporte son petit quelque chose comme sur les radios généralistes. Je me vois autour d’une table ronde entourée d’enfants et d’adolescents. Je leur donnerais la parole et écouterais leurs mots.

Et maintenant que j’ai vu Ma vie pour la tienne de Nick Cassavetes, j’ai d’autant plus envie d’apporter un petit moment de distraction dans leur vie. Surtout, n’écoutez pas les critiques qui crient au mélo lacrymal, le film est beau et le jour où je l’aurai en DVD, je pourrais vraiment pleurer les larmes que je n’osais pas verser dans la salle…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s