Tiens, tiens, aujourd’hui, c’est la saint Modeste…

Afin de noter un énième truc (en l’occurrence les derniers jours de l’expo « Eaux fortes de Paris » au musée Carnavalet), j’ouvre mon agenda à la page du samedi 24 février (2007, ndlr). Que m’apprend mon meilleur ami, celui sur qui je peux compter contre vents et marrées ? Les modeste sont fêtés ce jour.

Alors, à tous ceux qui publient des bulletins à leur gloire, qui répertorient les commentaires mielleux laissés à leur encontre, qui ont 3012 amis pour le plaisir de voir le chiffre gonfler comme un soufflé, j’ai envie de dire « pensez à ceux qu’on a outrageusement prénommé modeste le jour de leur naissance ».

Qu’y a t-il de plus dur que de porter un trait comportemental en identité ? Pour ceux qui s’oublient dans leur bain d’égocentrisme comme l’oncle Piscou fait des cabrioles dans sa piscine coffre-fort, pensez à garder du recul…Si un fou inventait une école pour apprendre à devenir artiste, si ce jour horrible -inhibiteur de création spontanément artistique- arrivait ce directeur fou devrait saupoudrer l’emploi du temps de cours d’apprentissage de la modestie. Une notion bien difficile à synthétiser lorsqu’on est centré sur son travail.

Sagesse

Pour finir cette affreuse pochade moraliste, je citerais, en allant jusqu’au bout de ma démarche, Jean de la Bruyère qui écrivait dans « Les Caractères » (1688) : « La modestie est au mérite ce que les ombres sont aux figures dans un tableau : elle lui donne de la force et du relief. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s